• phone: +33 6 87 27 37 87
  • email: contact@quip.frAUDIT GRATUIT

Pourquoi vous ne devez pas refondre votre site web

Sophie Bruand

growth-driven-design

Tous les 3 à 5 ans vous vous penchez sur le sujet de la refonte du site web de votre entreprise. Vous prenez votre bâton de pèlerin pour choisir la bonne agence. Vous devez parfois vous plier aux exigences techniques de votre direction informatique, vous conformer aux directives de la direction des achats.

 

Passé cette première étape déjà fort couteuse en temps et en efforts, démarre le parcours du combattant de la refonte du site web. Vous savez quand il commence rarement quand il finit. Vous ne maitrisez pas toujours le budget alloué à ce projet de refonte et vous êtes tellement le nez dans le guidon pour sortir le site que vous en perdez votre recul.

En plus vous n’êtes jamais sûr du résultat : votre site sera-t’il mieux référencé, plus rapide, les taux de conversion seront ils meilleurs ? C’est un peu comme si vous jouiez à la loterie...

 

Aujourd’hui votre site web est votre actif marketing numéro 1 et votre vendeur numéro 1. Vous ne pouvez certainement pas vous permettre de jouer l'avenir aux dés pour refondre votre site web.

Adopter une nouvelle approche : Growth Driven Design

Depuis 18 ans que je participe ou que je pilote des projets de création ou de refonte de site web, je suis parvenue à une conclusion : la méthode classique de conception d’un site Internet ne fonctionne plus !

 

Il est donc grand temps de changer de philosophie et de méthode de webdesign. Dans la mouvance du lean marketing, du growth hacking et de la méthode agile une nouvelle méthode de production de site web est en train de se diffuser : le GROWTH DRIVEN DESIGN. On pourrait traduire ce concept par la « conception à la performance ».

 

Découvrez la méthode plus en détail en téléchargeant notre eBook "Introduction au Growth Driven Design"

 

comparaison webdesign growth driven design

L’idée est de passer d’une approche en mode projet du type construction d’un bâtiment à une approche en mode cycle de vie du type concevoir et entretenir son jardin potager.

 

Votre projet de site web ne s’achève pas à la mise en ligne, il démarre avec la mise de votre site web sur la rampe de lancement.

 

Cette méthode de webdesign s’appuie sur une démarche en 3 étapes comme le montre le schéma suivant.

 

growth_driven_design_steps.png

Etape 1 : la stratégie

Cette phase poursuit deux objectifs :

  1. 1/ Acquérir une compréhension empathique des utilisateurs du site et de la manière dont celui-ci s’inscrit dans leur fonctionnement quotidien.

Pour cette étape il y a un important travail de recherche à conduire sur 3 volets : qualitatif, quantitatif et d’observation. 

methode_analyse_donnees_utilisateur-growth-driven-design

  1. 2/ Elaborer une wishlist de tous les éléments qui permettent de régler les problèmes ou défis des utilisateurs et de leur apporter de la valeur.

Elle se construit pas à pas à partir des éléments suivants :

eBook growth driven design

Etape 2 : lean website

Il s’agit de construire rapidement un site avec seulement les éléments clés vitaux qui réglent les problèmes majeurs de votre site actuel. L’ambition est de lancer vite un site satisfaisant pour vos clients qui fera l’objet ensuite d’améliorations continues.

 

Pour ce faire vous opérez un tri dans votre liste de vœux (wishlist) pour ne garder que les «must-have» et en laissant de côté les «nice to have».

 

Les étapes 1 et 2 de la démarche de growth driven design constituent la phase de fondation et prennent de 45 à 60 jours maximum. Cette phase se termine par la mise en ligne du lean website.

 growth driven design phase 1 fondation

Etape 3 : amélioration continue

L’ambition de cette phase 2 qui se déroule en continu et de concevoir une feuille de route pour optimiser constamment la performance de votre site web.

 

L’amélioration continue s’appuie en premier lieu sur l’analyse des données et comportements utilisateurs. Pour mesurer la valeur apportée aux utilisateurs en particulier sur les points critiques on scrute en détail les taux de rebonds, les taux de clics sur les fonctionnalités, les taux de conversion.

 

 empathy.png

On décide ensuite d’action à mener pour améliorer les points qui ne fonctionnent pas de manière satisfaisante. Une fois ces actions mise en oeuvre sur le site, on mesure et analyse à nouveau et on en tire des enseignements pour la suite du projet.

 

Ce process est cyclique et a pour objectif de maximiser la performance marketing et commerciale en continu dans le temps.

 

En synthèse si l’on compare les deux approches de conception de site, la méthode classique et la méthode de conception à la performance, on voit que la deuxième école offre deux bénéfices essentiels :

  • La maitrise des coûts et des délais
  • L’optimisation en continu de votre site web

Capture_dcran_2016-05-09__07.50.44.png

 

Que vous n’ayez pas encore engagé votre prochain projet de refonte de site web ou que vous veniez de l’achever, vous pouvez dès aujourd’hui recourir à cette méthode de conception à la performance et en tirer profit.

 

Découvrez la méthode plus en détail en téléchargeant notre eBook "Introduction au Growth Driven Design"

 

N’hésitez pas à nous consulter pour explorer le sujet.

 

Planifier un Entretien

 

 


Demandez un audit gratuit de votre site web
Sophie Bruand

D'autres articles qui pourrait vous intéresser